Confrontée à des normes et réglementations de plus en plus strictes et une concurrence accrue, l’industrie agroalimentaire doit sans cesse s’adapter afin de satisfaire les besoins de ses consommateurs.

L’arrivée du numérique présente de nouvelles façons pour les entreprises de ce secteur d’organiser leurs moyens de production et de rester productives et compétitives. Découvrez pourquoi le concept d’industrie 4.0 est un incontournable pour les entreprises du secteur agroalimentaire. 

L’industrie agroalimentaire au Québec

On compte plus de 66 500 entreprises en agroalimentaire au Québec. Totalisant des ventes de plus de 100 milliards de dollars par année, la transformation des aliments est le deuxième secteur en importance de l’industrie de la fabrication au Canada, après la fabrication de matériel de transport. 

Selon Montréal International, le Québec est la deuxième province en importance en transformation alimentaire et représente le premier transformateur pour le lait, le porc, le chocolat, le cacao et les produits de l’érable.

L’usine agroalimentaire 4.0

Qu’en est-il des avancées technologiques dans l’industrie alimentaire?

Selon BDO Canada, 60% des compagnies de l’agroalimentaire au Canada investissent dans l’innovation. Ces investissements ont pour but de les aider à répondre à une augmentation de la demande globale, mais aussi pour accroître leur productivité en rationalisant la gestion des stocks et la création d’avantages logistiques importants.

Pour ce qui est du secteur de la transformation des aliments, près des trois quarts des entreprises ont introduit au moins un des quatre types d’innovations suivants dans leur façon de faire: innovations de produit, de procédé, d’organisation ou de commercialisation. 

Près de la moitié ont également mis en oeuvre de nouvelles méthodes en ce qui concerne leurs pratiques d’affaires, l’organisation de l’espace de travail ou les relations extérieures avec d’autres organismes.

Pourquoi passer à l’usine 4.0?

Les avantages pour les entreprises du secteur agroalimentaire sont nombreux:

  • Avantage concurrentiel : Avec 60% des entreprises agroalimentaires canadiennes qui investissent dans l’innovation, la numérisation et l’automatisation des processus permettent de rester compétitifs. 
  • Augmentation de la productivité : Les robots éliminent le contact humain dans la production agroalimentaire (manipulation des ingrédients, triage des produits finis, détection des défauts, emballage, etc.). Résultat? On constate une augmentation de la productivité et des rendements ainsi qu’une réduction du gaspillage. 
  • Automatisation des tâches et des processus répétitifs : Les robots sont très utiles pour exécuter des travaux de précision répétitifs, généralement dangereux. Ils permettent à l’entreprise de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée.
  • Optimisation des communications entre chaque acteur de la chaîne d’approvisionnement : En connectant les différentes ressources de l’entreprise entre elles, il est plus facile de déterminer les perturbations possibles des opérations. Cela évite également le travail en silo, grâce à la centralisation des données et à l’interconnexion des différents équipements et logiciels de l’entreprise.

Et ce ne sont que quelques-uns des bénéfices que vous pouvez tirer du passage à l’usine 4.0! Grâce aux procédés technologiques qu’offre cette façon de faire, un fabricant de produits agroalimentaires peut voir son processus de production gagner en efficacité et en qualité, engendrant ainsi une réduction des coûts. 

Aide du gouvernement

Vous avez besoin d’aide financière dans le développement de vos projets d’usine 4.0? Il existe plusieurs programmes de financement gouvernementaux et subventions pour vous épauler dans ce virage numérique. 

Par exemple, le programme ESSOR du Gouvernement du Québec a pour objectif d’appuyer les projets numériques d’entreprises québécoises dans une perspective d’accroissement de la productivité, de création d’emplois et de développement durable. Le programme vise à soutenir les entreprises, en particulier celles du secteur manufacturier, à investir dans des équipements et des technologies de pointe en vue d’améliorer leur compétitivité.

Une autre subvention est celle offerte par le Fonds de développement de la transformation alimentaire. Ce programme de subvention s’adresse aux entreprises québécoises du secteur de la transformation alimentaire ayant un chiffre d’affaires annuel supérieur à un million de dollars.

Somme toute, l’industrie 4.0 peut être très avantageuse pour les entreprises agroalimentaires. Chez FarWEB TI, nous savons gérer des projets d’usine 4.0. Nous avons développé une grande expertise en automatisation pour guider les entreprises dans cette transformation numérique. Écrivez-nous maintenant pour trouver la solution idéale pour entreprise!